Même si l’EFT produit des résultats remarquables, il est toujours au stade expérimental. Ainsi, les praticiens et le public doivent assumer leur entière responsabilité lors de l’utilisation de cette technique. Si vous voulez avoir des renseignements sur l’application de l’EFT pour un problème émotionnel ou physique particulier, adressez vous à un praticien confirmé ou un professionnel reconnu de la santé mentale. Si nécessaire, consultez un médecin qualifié et formé à l’EFT.

Newsletter

Inscription  désinscription
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com
  • www.eftunivers.com

Dépendances et compulsions

Bien souvent les thérapies entreprises, longues et coûteuses n’apportent pas de réponse à ces problèmes qui semblent « tourner en rond », soit parce que la dépendance ne disparaît pas, soit, si la dépendance à un produit s’arrête, elle est souvent remplacée par une autre, et n’est pas surmontée mais déplacée.

 

 

Qu’est-ce qui fait que les traitements ne sont pas plus efficaces ? C’est peut-être que la cause véritable n’a pas été trouvée… Mais l’EFT propose une explication…

 

La véritable cause de toute dépendance.

 

« La véritable cause de toute dépendance est l’anxiété… un sentiment d’agitation qui est masqué temporairement, ou calmé à l’aide d’une substance ou d’un comportement »

Gary Craig a observé que les personnes en prise avec une dépendance la décrivaient toujours comme un moyen d’atteindre la détente, le calme, bref un moyen de passer d’un état d’agitation trop difficile à supporter vers un soulagement qui est trouvé (partiellement) avec l’objet de la dépendance. C’est un besoin profond d’être soulagé et non pas une mauvaise habitude que l’on peut changer « en faisant un effort et en y pensant »

Le problème de la dépendance est que le soulagement obtenu n’est que temporaire et ne revêt que l’aspect d’un tranquillisant, sans toute fois libérer la personne de son anxiété et cela devient de plus en plus difficile car on remarque que c’est souvent dans la répétition de leur comportement que ces personnes se sentent un peu soulagées. Et dès qu’elles sont privées de l’objet de leur dépendance, leur anxiété s’intensifie c’est pourquoi le sevrage est difficile. Les symptômes d’anxiété deviennent tellement forts que les personnes préfèrent prendre les risques liés à la dépendance plutôt que de payer le prix des souffrances du sevrage.

 

Les problèmes de sevrage

 

L’EFT devient un outil remarquable pour réduire les problèmes de sevrages et souvent les élimine complètement.

Le sevrage englobe des facteurs aussi bien psychologiques que physiques. Lorsqu’une personne abandonne un objet de dépendance, le besoin physique disparaît au bout de trois jours. C’est le temps requis pour que l’organisme se débarrasse des toxines indésirables. Par contre, le facteur émotionnel, lui, peut persister des semaines ou des mois et parfois ne jamais disparaître.

Selon Gary Craig, l’anxiété est la partie la plus importante du sevrage. On le remarque de façon évidente en pratiquant des séquences d’EFT sur l’anxiété dont l’intensité baisse jusqu’à zéro très rapidement. Et lorsque l’anxiété disparaît, il en va de même pour la plupart des symptômes de sevrage.